Les différentes représentations d’Internet

Les différentes représentations d’Internet sont révélatrices de notre relation quasi-mystique à cette nouvelle technologie. Internet signifie en effet l’émergence d’un Nouveau Monde invisible, où se développent des flux dématérialisés. Sorcellerie! Il s’en faut de peu pour que certains internautes comparent Internet à une “simulation de Dieu”.J’ai pu relever trois types de représentations d’Internet: une vision “cosmique”, une vision “multicellulaire” et une vision “en écharpe nuageuse”. J’ai essayé d’interpréter les messages implicites qu’ils nous renvoient sur notre rapport à Internet. Dessine-moi Internet et je te dirai qui tu es…

La représentation “cosmique” présente trois caractéristiques:

Internet peut être représenté comme une profusion de flux de toute part, comparable à des pluies d’étoiles ou de comètes. Elle s’oppose à une structuration plus rigide, en systèmes, dont le centre serait Internet et autour duquel graviterait nos PCs . Une dernière représentation,- beaucoup plus rare-, correspond à un schéma comparable à la forme de l’Univers. Cette macro-vision fait d’Internet un élément d’un TOUT , une méga-galaxie, alliée à d’autres galaxies constituées par les systèmes intranet.Cette vision souligne bien l’opposition entre le monde réel et le monde d’Internet. C’est une vision scientifico-mystique à mon sens, dans la mesure où elle rend compte à la fois notre capacité à organiser Internet (vision en systèmes) mais aussi, souligne notre incapacité à contrôler son développement (vision en flux de comètes).

La représentation “multicellulaire” est la vision la plus positiviste d’Internet,selon moi.Internet est perçu comme un grand organisme, dont chaque ordinateur serait une cellule,et dont les flux d’informations seraient comparables à des réactions bio-chimiques.

La représentation en “écharpe nuageuse” est la représentation la plus mystique d’Internet. On nage en pleine pensée magique.

“Abracadabra! Splouf!” L’internaute est perdu la tête dans le Nuage Magique… Gare aux bugs, aux virus, aux spams et autres cyber-intempéries! Il est intéressant de noter que de toutes les représentations d’Internet, c’est cette interprétation en “écharpe nuageuse” qui est la plus représentée. Il semblerait que notre relation à Internet ravive les peurs ancestrales du déchaînement de Dame Nature. Nous craignons le méga Bug , comme nous redoutions autrefois la colère des cieux.Cette représentation est un terrible constat d’impuissance,- un témoignage de notre fascination également-, face au développement incontrôlable de cette nouvelle technologie. Contrôler l’évolution d’Internet serait comme de vouloir retenir un nuage par un fil ( fut-il câblé)! Pure magie! Et de fait, les développeurs, bidouilleurs autodidactes et autres geeks sont autant vénérés que nos faiseurs de pluie du temps jadis. Leurs incantations en Langue (HTML) nous prémunissent contre les caprices de l’informatique, voire nous permettent d’accéder à nos souhaits les plus innavoués (amour, réussite…).

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *